Et si la vie pouvait être simple ?

BCHTBlog

Ou du moins simplifiée…

Par les temps qui courent, il est difficile de ne pas se laisser entraîner par les mouvances actuelles, prônant la digitalisation, le retour aux besoins de base, le recours au télétravail généralisé ou que sais-je, le tout avec en point de mire la sortie de la crise actuelle.

Certes, il est bien d’évoquer la situation, certes les temps ne sont pas exceptionnels, mais cette situation ne durera pas. Il y a de fortes probabilités que six mois après la fin des mesures imposées ces jours, la quasi-totalité de nos habitudes mises en attente auront fait leur retour.

De toutes les bonnes résolutions prises (tiens, cela me fait penser à celles que l’on fait pour l’année nouvelle…), peu auront perduré. Si avant de vouloir tout révolutionner d’un coup, au lieu de révolutionner des choses sans véritable utilité, pourquoi ne pas commencer par faire un grand nettoyage et se simplifier le quotidien ?

Abandonner ce qui n’est pas essentiel libère de l’espace, du temps, minimise le stress et désencombre l’esprit. Mais n’ayez crainte, je ne vous incite pas à vous transformer en ermite, chacun garde sa notion d’« essentiel » qui pour un même sujet peut varier énormément d’une personne à l’autre.

Il y a un autre moyen de le dire : Ne compliquez pas les choses inutilement, réduisez.

L’importance de ce principe :

De manière générale, nos vies et nos objectifs compliqués requièrent beaucoup d’énergie et de gestion, en même temps, nous avons besoin d’espace pour évoluer rapidement (être libre dans ses mouvements est toujours appréciable). Si nous sommes trop occupés à jongler, nous laisserons passer les plus grandes opportunités de notre vie. La réalisation de soi vient de choses simples, pas de choses compliquées.

Surtout ne pas se méprendre :

Simplifier ne signifie pas toujours moins de quelque chose. Vous pourrez toujours avoir dix mille activités ou projets par jour si cela vous convient, cela va simplement rendre les choses moins compliquées.

Simplicité ne veut pas non plus dire renoncement, cela n’empêche pas d’avoir une vie luxueuse, encore une fois, chacun place ses jalons et ses priorités. En clair chacun choisit le style de vie qui lui convient.

Simple ne veut pas dire ennuyeux, niais ou manquant d’intérêt. A quoi bon rendre les choses démotivantes ?

Ce n’est pas toujours simple d’appliquer ce principe :

Parce que vous êtes attaché à ce que vous avez construit, aussi compliqué que ce soit, il se peut qu’une petite voix intérieure cherche à vous inciter à vous opposer à cette approche, cela demande une volonté particulière de déconstruire pour simplifier.

Il se peut également que vous soyez accro à l’adrénaline ou que ça brasse dans tous les sens, donc vous pourriez en souffrir si vous vous simplifiez la vie (ou au minimum, traversiez un état de manque), mais en soit, ce n’est pas grave, avec le temps libéré vous trouverez une autre petite chose simple à faire, vous en aurez le temps.

Il n’est pas exclu de devoir renoncer à certains rôles, ceci pourrait être déstabilisant voire déprimant, donc lâchez prise ! ce n’est que momentané…

Comment mesurer sa progression :

Si vous vous ennuyez un peu, c’est bon signe, c’est que le cheminement se déroule plutôt bien. Avant de saisir une nouvelle opportunité, aussi grande soit-elle, passez-la en revue pour vous assurer qu’elle ne complique pas inutilement votre vie.

Le sentiment d’excitation que procurent les complications et le stress deviendra lassant et vous l’éviterez. Vous aurez l’impression que c’est bon, vous avez déjà eu votre dose et que ça ne vous intéresse plus.

À suivre…