Coach vs consultant

BCHTBlog

Bonjour à toutes et tous,

Cela fait quelques temps que je constate, via les articles des différents médias, qu’il y a un grand flou et par là, un joyeux mélange, des fonctions et des rôles entre les personnes exerçant les métiers de coachs et de consultants, plus spécifiquement ceux exerçant en entreprise. En fait en élargissant un peu le point de vue, comme le terme de coach n’étant pas protégé (comme celui de médecin par exemple) tout à chacun peut se dire coach, ce qui n’aide pas à la compréhension.

Je vais donc essayer de remettre un peu d’ordre là-dedans en espérant être concret.

Les deux métiers sont classés dans les métiers du conseil ou les métiers de l’accompagnement, solution de facilité pour la classification, mais ça s’arrête là, les deux prestations ou buts ne sont de loin pas identiques.

• De manière générale, le consultant, conseille le client à partir de son expérience et de son expertise (y compris de façon didactique, à l’aide parfois de questions et non simplement d’affirmations, ce qui rend l’exercice de la comparaison un poil plus subtil qu’il n’y paraît). Il soumet avec plus ou moins d’insistance, ses idées de solutions ainsi que la méthode qui va avec. On va donc postuler qu’on le mandate pour avoir une vision extérieure et spécifique dans un domaine précis, que l’on attend de lui des solutions à mettre immédiatement en applications.

• Le coach pour sa part ne fait qu’accompagner le processus interne de transformation du client, à son propre rythme, par ses propres chemins et avec ses propres modes opératoires.

Je traduis, plutôt que de demander une analyse purement technique, le mandat du coach est de faire évoluer les personnes, le groupe, le département, l’entreprise dans une optique de cohésion et d’atteinte d’objectifs.
Si le consultant sait éventuellement par avance où il faut aller et par où passer (c’est pour cela qu’on l’a choisi), le coach ne le sait jamais (c’est justement aussi pour ça, dans ce cas-là, qu’on a choisi un coach et pas un consultant !). Le coach n’est donc pas un expert du métier du client, ni de sa problématique. De quoi est-il expert ? Le coach est expérimenté en accompagnement de transitions, de changement, de passage de cap, peu importe lequel, qu’il soit individuel ou collectif.

Le coach a, du fait de sa nature, une approche sans a priori ni solutions préformatées, les solutions, objectifs et buts fixés le sont par les coachés, ceci afin d’atteindre le but du mandat. Cette notion n’est pas vraiment la tasse de thé de consultant…

Belle suite de journée

BCHT – José Beuchat